Médiathèque
Troyes Champagne Métropole

Charlotte Gainsbourg, Dead Man's Bones, Sade, Massive Attack, Sébastien Texier Trio…



IRM / Charlotte Gainsbourg – 099.2 GAI :
La collaboration avec Beck s’avère une réussite, au-delà de la prévention que certains peuvent avoir par rapport à la voix ouatée de l’interprète.
De très bonnes compositions qui bénéficient d’une production à la hauteur, et au milieu desquelles s’invitent parfois quelques auteurs classiques français. On se laissera même surprendre par quelques fantaisies inattendues.
Jérôme, François et Cyril

 

Greats Hits / La Pompe Moderne – 099.2 POM :
Une prestation iconoclaste et caustique qui ressuscite Brassens au travers de multiples artistes bien connus (Mylène Farmer, Diam’s ou la Compagnie Créole !). Un vrai bal de pataphysique en règle, très divertissant et franchement drôle si l’on fait abstraction des calembours entre chaque titre. Les joyeux lurons sont meilleurs quand ils chantent que quand ils parlent…
Christian et Micheline

 

Soldier Of Love / Sade :
Retour après 10 ans de silence ! C’est du 100% Sade, toujours la même voix superbe et le même style hypnotique que les admirateurs seront ravis de retrouver. Ceci dit, pas de surprise ni d’innovation. Il est certainement dommage qu’elle n’ait tenté aucune prise de risque. Mais la lumière éteinte, on retrouve intacte la suavité moite de la grande époque !
Richard et Fred

 

The Night Shines Like The Day / Kristina Asbjørnsen – 2 ASB :
Chanson intimiste et voix légèrement éraillée. Le tout, très homogène tout en manquant de relief : rien ne dépasse ! Bref, un CD d’ambiance qui passe sans problème l’épreuve de l’apéro (Bergerac blanc) !
François, Micheline et Ralph

 

One Man Band / Abner Jay – 110 ABN :
Voilà du blues très rustique, qui dévie parfois vers l’incantatoire et le trouble.
L’intérêt principal réside dans l’étonnante performance de l’homme-orchestre qui parvient tout de même à assurer simultanément banjo, percussions, harmonica et chant !! Evidemment, le résultat de l’opération peut manquer de subtilité et rebuter certains explorateurs.
Un document sonore (attention ! la prise de son est « authentique » !)
Eric

 

Heligoland / Massive Attack – 290 MAS :
Massive Attack rencontre le problème de ceux qui ont un jour explosé sur la scène musicale et fait éclater les codes en vigueur : on espère tellement qu’ils vont rééditer l’exploit originel qu’on est forcément déçu ! Pourtant, ceux qui avaient jusque là ignoré leur existence se sont laissés emporter par l’électroacoustique lancinante et cardiologique.
Jérôme et Christian

 

Heart Chamber Phantoms / Yuka Honda – 450 HON :
La créatrice se réapproprie les sons d’origine pour les transformer, les digérer et les restituer en une musique peuplée de créatures mystérieuses. Tantôt inquiétante, tantôt insolite, elle possède un grand pouvoir d’évocation. Sans visée mélodique, mais pas sans repères familiers, elle mute en une poésie sonore intergalactique qui accompagnera avec succès les soirées sereines et les dimanches alanguis.
François, Micheline, Fred et Cyril
ALBUM COUP DE COEUR

 

Dolly / Dolly Parton – 061 PAR :
Loin de la caricature glamour trash et kitsch, Dolly ne réussit jamais aussi bien à nous charmer que lorsqu’elle se concentre sur une country authentique et mélodique, qu’elle a popularisée au-delà de son public traditionnel, et lui permet d’insuffler une très belle âme à ses compositions. Laissez vous notamment emporter par le charme de « Jolene » ou « I will always love you » qu’elle a créée. Ses tout débuts puis ses expériences dans la variété généraliste se révèlent par contre anecdotiques.
Cyril
 

Dead Man’s Bones / Dead Man’s Bones – 2 DEA :
Création musicale originale avec un piano désaccordé, un son lointain, les voix d’une chorale d’enfants, des synthés, des percussions, des battements de mains, etc. Le tout sur des tempos qui vont du rock de variété des années 70 au slow, en passant par la valse et bien d’autres surprises encore ! C’est à la fois nostalgique, moderne, bref DEROUTANT et GENIAL !!
MENTION SPECIALE DU CLUB

 

Everywhere’s Garbage / Rageous Gratoons – 2 RAG :
« Folk balkanique professionnel »
Eric

 

Don’t Forget You Are An Animal / Sébastien Texier Trio – 1 TEX :
Construite autour d’une rythmique implacable, souvent à fil tendu, mais sans jamais défier l’oreille, la finesse des arrangements colorise l’espace avec tact. Homogène, la singularité du jeu des Trois nous oblige à nous laisser conduire. Vivante, incarnée, la volupté du souffle ouvre le chemin. Mais avec un titre aussi éponyme, il aurait été impératif d’exploiter l’animalité avec beaucoup plus de frénésie et de caractère, car ici l’animal est beaucoup trop bien dressé !! Dommage.
Fred

 

Ylem / Dark Fortress – 2 DAR :
Des guitares qui crachent, une voix d’outre-tombe, une batterie déchaîné : pas besoin de faire chauffer la machine ! La mécanique, la ténébreuse, si elle effraie peut au moins servir d’exutoire à tension et à crispation.
Fred et Jérôme

 

For Pete’s Sake / Mr Chop – 291 MRC :
Réinterprétation des travaux du producteur et beatmaker Pete Rock. L’enthousiasme des premiers instants est malheureusement vite évaporé… Sous la technique et les trouvailles qu’il faut bien reconnaître, l’émotion d’un hommage semble distante. C’est passable.
On reste sur sa faim tant sur l’exploration sonore que sur la variété des thèmes.
François et Fred

 

Contact

  •  

Adresse
Boulevard Gambetta
10 000 Troyes