Médiathèque
Troyes Champagne Métropole

Elisabeth Badinter, Jean-Marie Perier, Yasmine Ghata, Karan Mahajan, Patrick Modiano,François Léotard, Mathieu Belezi, etc…

 

 

«Muettes »

Yasmine Ghata

«Une fillette de 6 ans vit la mort de son père en se créant un univers où celui- ci va exister, c’est un long voyage. La mère s’enferme dans l’écriture, il n’y a plus de place pour les mots. L’écriture est charnelle et poétique. On ressent une douleur intense entre la mère et la fille. Texte profond, subtil et élégant. »

 

«Planning familial»

Karan Mahajan

«Un roman alerte et très amusant, qui nous offre une vision mordante de l’Inde contemporaine. Le style est vif et la famille Ahuja captivante, les passages politiques satiriques se lisent d’une traite avec un grand amusement.»

 

«Les poissons ne connaissent pas l’adultère »

Carl Aderhold

«Roman totalement irréaliste mais sympathique. On fait fi de quelques baisses de régime dans le récit, grâce à un dénouement très bien réglé. On passe un excellent moment dans ce Paris-Toulouse. »

 

«L’Horizon»

Patrick Modiano

« Pour la première fois l’auteur nous ouvre vers une perspective d’avenir. Ce livre est un mémorial dont le narrateur s’exclut. Les creux sont toujours plus nombreux que les pleins. Cependant les voix présentes dans ce roman semblent ici offrir une issue contrairement aux œuvres précédentes de Modiano. Nous tendons à rejoindre la lumière, le réel et le présent.»
 

 «Casse-toi»

Jean-Marie Perier

 Un document où l’on apprend la véritable situation dans laquelle ces jeunes homosexuels peuvent se retrouver. Un livre exceptionnel dans lequel les témoignages bouleversants de ces adolescents des rues se mêlent à l’indignation de l’auteur. Peut-être celui-ci aurait il d’ailleurs dû rester plus neutre ?»
 

 «Le conflit»

Elisabeth Badinter

Un tableau inquiétant surtout dans les pays matriarcaux (Allemagne, Italie et Scandinavie). La barque de la maternité est aujourd’hui chargée de trop d’attentes, de contraintes et d’obligations. Il y a péril tant pour la femme, que pour le couple et le lien social. Quelle est la perspective  pour une société où l’enfant devient le lieu d’un clivage fatidique ? »
 

 «Histoire du poète qui fût changé en tigre »

Nakajima Atsushi

Il est question de métamorphoses. Sous forme de conte structuré par de courts romans et nouvelles. Une senteur se dégage de ce langage universel. Très intéressant. A tendance philosophique, lecture particulière.
 

«La nuit de Kahina »

François Léotard

« Nous ressentons que le narrateur, écrivant du fond de sa cellule, est soumis aux défaillances de sa mémoire et qu’il livre un récit fragmentaire. Mais il nous fait parfaitement percevoir l’esprit, l’ambiance de l’époque, l’histoire intime et collective d’une nation martyrisée, ainsi que ce qu’ont pu ressentir et vivre les hommes (militaires ou civils) : la camaraderie, les horreurs vues, vécues ou photographiées qui les hanteront à vie, la honte, le sentiment d’abandon, l’amour…»

Bon livre
 

«Géometrie divine»

Uzma Aslam Khan

«Un livre aux voix et aux lectures multiples pour dire la réalité du monde. Nous ressentons une tension entre science et foi, révélation et connaissance, beauté et violence. Un roman d’amour et de mort qui puise aux sources du spirituel et de l’universel pour déchiffrer les forces dans notre monde contemporain.»
  

« Le corps de l’autre»

G-O Chateaureynaud

« Fantasme d’un esprit dérangé, inquiétante étrangeté d’une réalité dans les lois, qui comme à Vertume, nous échappent ? Le roman demeure en cette limite trouble. Le personnage ne peut pas décider de sa vie. Toutefois, il reste un roman magnifique, parfaitement maîtrisé et haut en rebondissements. » Légèrement fantastique
 

 « Shim Chong, fille vendue»

Hwang Sok-Yong

« Ce roman se situe au XIXe siècle et dresse une description de ces femmes chinoises et japonaises traitées comme des moins que rien. On y découvre un personnage féminin très fort, avec une fierté et une insolence qu’elle ne cessera de brandir face à la concupiscence des hommes. Cette fille coréenne devient un symbole de la liberté dans un pays enchaîné aux pires servitudes.»
 

«Fais danser la poussière»

Marie Dô

« Histoire vraie et poignante sur les secrets de famille et la difficulté d’être à part. Toute sa vie elle se battra pour devenir quelqu’un. Pour cela elle se rattache à la danse qui la hissera au sommet du son art et vers une reconnaissance parmi la société et les siens »

Plein de réalité
 

 «C’était notre terre»

Mathieu Belezi

« Histoire de la colonisation décrite avec passion, sans fard avec une rare crudité. L’auteur ne juge pas, n’excuse rien, n’épargne personne. Nous assistons à un déracinement insurmontable. Beaucoup d’amertume pour ne pas alimenter une rancœur destructrice. C’est la fin de l’Algérie française. »
 

 «Grasse Carcasse»
Blast

«Placé en garde à vue, un homme est accusé d’avoir violemment agressé une jeune femme. Que lui a-t-il fait et comment en est-il arrivé là ?
Ce premier tome de Blast nous raconte donc la vie de ce personnage si particulier présenté comme un monstre, mais au final tellement attachant. Les illustrations sont fortes, l’histoire nous tien en haleine : on referme l’album avec une seule envie, lire la suite. »

 

Un regard par-dessus l’épaule

P. Paquet

«Alors qu’il rentre de l’école, un jeune garçon s’imagine des aventures extraordinaires. Pourtant rapidement tout semble lui échapper. L’univers enchanteur bascule peu à peu dans l’horreur. Pourquoi ?
Il faudra attendre les toutes dernières pages pour comprendre… L’histoire est intéressante sans être forcément passionnante et les illustrations divisent. Sympathique, mais pas forcément inoubliable. »

 

 

Contact

  •  

Adresse
Boulevard Gambetta
10 000 Troyes